Cargaison marocaine de phosphates arraisonnée en Afrique du Sud: “Le Maroc en position de force sur le plan international” (ministre)

Le Maroc est en position de force sur le plan international, a estimé, jeudi, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, en réaction à l’arraisonnage à Port Elisabeth, en Afrique du Sud, d’un bateau transportant du phosphate marocain.

« Nous sommes en position de force sur le plan politique. Le Maroc n’enfreint pas le droit international», a déclaré Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, lors de son point de presse hebdomadaire, ajoutant que « les manoeuvres des adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume sont vouées à l’échec ».

Le navire, à son bord 50.000 tonnes de phosphates destinées à la Nouvelle Zélande, a été arraisonné à la demande de la partie hostile à l’intégrité territoriale du Maroc, soit l’Algérie et le Polisario.

Selon le conseiller du président de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), Mohamed Soual, il ne s’agit pas d’une « interception », mais d’une « saisie conservatoire sur la forme en attendant les arguments de l’OCP ».

Le responsable a affirmé « avoir confiance en la justice », précisant que l’OCP prépare actuellement les arguments à présenter devant le juge et estime que la filiale OCP Phosboucraâ, qui opère dans la zone de Laâyoune (Sud), « agit dans le strict respect du droit international ».

Le cargo a quitté Laâyoune le 13 avril pour une livraison à « un client régulier » de l’OCP, d’après la même source. Le bateau a pris la route du Cap de Bonne Espérance et s’est arrêté à Port Elizabeth afin de s’approvisionner en fuel.APA