La Mauritanie a toujours porté le flambeau du savoir, de la paix et de la concorde

« Dans le contexte sensible d’aujourd’hui, la Mauritanie continue de renforcer son rôle de trait d’union entre les mondes arabe et africain, islamique et international à travers une politique de modération et de dialogue permanent, pour faire triompher les causes justes, réduire les source de conflits et trouver des solutions équitables aux crises qui secouent la planète  » a déclaré Mme Hindou Mint Aïnina, ministre de la Culture et de l’Artisanat devant les participants à la 38ème conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Culture et les Sciences (UNESCO) qui se tient actuellement à Paris. La ministre a indiqué, dans le discours qu’elle a prononcé devant l’assistance, que notre pays a engage, cette année, une politique culturelle qui vise à revaloriser l’homme à travers des programmes qui garantissent la prise en charge des libertés individuelles et collectives, à lutter contre la pauvreté en élargissant l’assise de la production nationale dans les domaines liés à la culture et à la jeunesse, à renforcer la culture de la paix et du dialogue entre toutes les composantes de notre société pour participer au développement. Elle a rappelé que la Mauritanie constitue un pont à travers lequel passent les civilisations et les cultures humaines entre le Nord et le Sud du Sahara et un espace où les habitants ont constamment porté le flambeau du savoir, de la paix et de la concorde vers les peuples de la région. Mme Hindou Mint Aïnina a noté que notre pays a mis en place, cette année aussi, une ambitieuse réforme culturelle qui permettra, à terme, de renforcer le rôle de la culture dans la conservation des identités, dans la cohésion entre les différentes composantes de notre peuple et surtout la participation substantielle de la production culturelle au développement, à travers la mise en valeur du gisement d’emplois qu’elle peut offrir. La ministre qui a développé le programme national de développement culturel de son département a souligné l’importance que revêt la généralisation et la consécration des valeurs de tolérance et d’entraide ainsi que de respect de l’autre pour assurer une meilleure coexistence, réaffirmant notre identité à travers le patrimoine de valeurs communes qui permettra de renforcer le sentiment de fierté et d’appartenance au pays. Mme Hindou Mint Aïnina a, précisé dans le domaine de l’éducation, que notre pays s’est fixée des objectifs ambitieux qui visent à généraliser la scolarisation et à développer l’excellence, soulignant que la Mauritanie a mobilisé, à cet effet, d’importantes ressources pour le secteur, tant au niveau de la construction des écoles que dans la formation des enseignants. La ministre a enfin affirmé que pour donner force à cette orientation, le Président de la République a déclaré l’année 2015, année de l’éducation, lui donnant la priorité en terme d’investissement et de financement, et focalisant le débat et la réflexion sur les solutions à même de donner un élan à ce secteur fondamental.Ami.mr