Les habitants du « triangle de l’espoir », un très large soutien populaire au président Aziz !

En  ce  moment   singulier  de  notre  histoire  où  le  peuple  mauritanien  s’apprête  à  jeter  les  jalons  d’une  troisième  république   le  05Aout  prochain, les  populations  du  « triangle  de  l’espoir »   ont  tenu  à  exprimer  au  président  Mohamed Ould Abdel Aziz, à  travers  les  accueils    grandioses   et  l’ambiance  festive  réservés  au  Premier Ministre,   leur  sentiment   de  reconnaissance  et  de  profonde  gratitude    pour  les  réalisations    éclatantes  qu’ils  ont  connues  depuis  2008 ;  mais  aussi    lui   exprimer   par  la  même  occasion   un  message  retentissant  et  un    éclatant  témoignage     de leur  indéfectible  soutien  au  référendum  constitutionnel.

Un  sentiment   sincère  et  spontané de  reconnaissance  pour  le  président  Azizdes  habitants  d’une  zone  qui   se  prévalent  aujourd’hui  des  attributs  d’une  citoyenneté  pleine et  entière, d’une  dignité   retrouvée qui  en  fait   des   acteurs   à  part  entière,  après  avoir  longtemps  enduré, avant  son  accession  à  la  magistrature  suprême  du  pays, les  affres  de  la  pauvreté  et  de  la  précarité  indicibles,   l’enclavement   et    la  marginalisation .  Une  zone  qui   offrait   avant  2008 un  miroir  désolant  d’injustice,  d’inégalité  sociale et  de  précaritéque  traduisaient l’absence  d’équipements  et  de  services  sociaux  de  base,   l’analphabétisme,  la  maladie,   le   chômage  et    l’exclusion, l’enclavement,  les  faibles  opportunités  d’emploi  et  d’activités  économiques  rémunératrices.

Une  situation  indigne  et  inacceptable  de  dénuement que  le  président  Mohamed Ould AbdelAziz  s’est  attelé  à  combattre. Non  pas, comme  certains  extrémistes  tendent  de  le  faire   par  la  parole  verbale   en  instrumentalisant  et  en  exploitant   une  situation  sociale    héritée  de  l’histoire  à  des  fins  politiciennes  ou  pour  des  velléités  extrémistes  ou  pour  cultiver  un  sentiment  de  haine, de  défaitisme  et  de  désespoir.  Non  pas ,  comme  l’ont  fait  tous  les  gouvernements  qui  se  sont  succédé  dans  le  pays, par  le  badigeonnage   au  chloroforme d’une  situation  gangrenée, en   miroitant   des    engagements  de  pure  forme,  toujours  promis, jamais  mis  en  œuvre.   Mais  par  un  développement  efficace, intégré  et  durable, comme    solution  idoine   où  les  dimensions  politiques, sociales, économiques,  éducationnelles,  culturelles se  conjuguent  et  se  complètent  dans  des  chantiers  réalisés   ou  en  voie  de  l’être  qui  répondent   pleinement  aux  attentes  des  populations    aujourd’hui  regroupées  en  grosses  agglomérations    situées  dans  les  régions  du Brakna,   du  Gorgol   et  de  l’ Assaba ; des  chantiers   tels  que  les  dispensaires, les  maternités, les  écoles, l’eau  potable, l’électrification  en  cours, les  aménagements  agricoles, le  financement  de  projets  pour  les  familles.

Un  sentiment  de  reconnaissance  et   de   gratitude,   mais  aussi  d’adhésion   et  de  soutien  sans  faille   des  habitants  du  « triangle  de  l’espoir »   au   référendum  du  05 Aout 2017.  Un  référendum  constitutionnel   qui  constitue   un  tournant   charnière  dans  l’évolution  de  la  Mauritanie, car  il   jette  les  fondements  d’une  nouvelle  république   qui   lie   notre  présent  à  notre  passé  glorieux    en  mettant  d’aplomb  notre  mémoire  historique;  qui   renforce  les  acquis  enregistrés  dans  tous  les  domaines;  et   qui prépare  sereinement l’avenir  du  pays    par   l’acclimatation  de  nos  institutions  républicaines   aux  besoins   de  notre   développement  politique, économique,  social  et  culturel .

Un  référendum  au  service  d’une  Mauritanie  plus  allante,  forte  de  sa  riche  histoire  comme  de  ses  atouts.  Autant  d’objectifs  nobles   qui   suscitent     adhésion  et  mobilisation  de  la  part  de  tous  les  citoyens  mauritaniens  reconnaissants.  Les  habitants  du  « triangle  de  l’espoir », cette  zone  sortie  de  la  précarité  indicible  au  développement  durable,  ne  peuvent  qu’ être  dans  le  peloton  de  tête  de  la  dynamique   nationale  enclenchée    dans  tout  le  pays   pour  la  réussite  du  référendum  et   pour  le  soutien    sans  faille   de  son  initiateur,  le  président  Mohamed Ould Abdel Aziz.

Docteur   AbdallahiOuld   Nem.http://mauriactu.info 

Laissez un commentaire :

comments